Conférences, formations et enseignement

 

Sensibilisation, transmission et partage

A : CONFERENCES TOUS PUBLICS

 

 

Ci-dessous

B : FORMATIONS ET INTERVENTIONS AUPRES DES ELUS DES COLLECTIVITES LOCALES
OU DES PROFESSIONNELS DE L'ACTION SOCIALE OU CULTURELLE
Accéder aux contenus

C : FORMATIONS ET INTERVENTIONS AUPRES DE L'EDUCATION POPULAIRE

Accéder aux contenus

D : ENSEIGNEMENT. INTERVENTION EN UNIVERSITES

 

Accéder aux contenus

A : CONFERENCES TOUS PUBLICS

Cycle de conférences d’initiation à l’art contemporain 

Et si l’art contemporain méritait de devenir populaire  ?
L’écart entre l’art contemporain  et le grand public est encore flagrant... Les réactions sont souvent à la mesure du désarroi qu’il suscite : déni de sérieux, déception, incompréhension, ennui… Ces conférences entendent prendre en considération les difficultés fréquemment rencontrées par le spectateur : de manière simple et étayée par de nombreux visuels, les conférences proposent, en trois étapes, un socle initial de connaissance, de réflexion et d’analyse des différentes facettes de l’art contemporain et  proposent quelques pistes pour dépasser quelques idées reçues.

Cet art que l’on dit … contemporain. 
Cycle de trois conférences destinées à un spectateur curieux (voire dubitatif) de l’art contemporain.
Étape 1 : Art contemporain... de quoi parle-t-on ?
Étape 2 :  A quoi sert l’art contemporain  ?
Etape 3 : Que se passe-t-il en chacun de nous face à l’art contemporain ?
 Chaque conférence est suivie  de débats

TELECHARGER LA PLAQUETTE
 NB : Cycles itinérants : pour des départements ou de larges territoires, ce cycle de conférence peut être itinérant et se démultiplier, au plus près des populations. 

Intervenant : Alain Livache 

 

Conférences thématiques

la-manif-improbable
La manif improbable - Le peuple dans la rue pour  + d’art contemporain…. © Niala Ehcavil. 2016; La Forge.
VOIR EN GRAND LE VISUEL

Retour en haut de page

CONFERENCE :
L'AVENTURE DES PROCESSUS  PARTICIPATIFS DANS L'ART CONTEMPORAIN.
QUAND LES RELATIONS DEVIENNENT FORMES.
En direction d’un  public non spécialisé et en situation de découverte de l’art contemporain.

La place du spectateur vis-à-vis de l’œuvre est une question qui traverse depuis de nombreuses années les recherches contemporaines. Le spectateur est aujourd’hui fréquemment appelé à devenir acteur de l’œuvre, ou bien son co-auteur et quelquefois la matière même de l’œuvre. Que ce soient des œuvres interactives, participatives ou qui créent des situations relationnelles à vivre en direct, ces œuvres  témoignent du glissement progressif du statut et du rôle du spectateur...

Accéder à la fiche détaillée

FAUT-IL  ABANDONNER L'ART CONTEMPORAIN A UNE ELITE
 La sensibilisation à l'art contemporain peut-elle être un outil de développement social et un facteur original de réduction des inégalités face à la culture ?
L'art contemporain installe paradoxalement une situation potentielle et  inhabituelle de partage : Les déterminismes sociaux n’opèrent pas de façon habituelle. En transgressant ces déterminismes (certes sur la base d’un relatif échec !), l'art contemporain, pour qui veut s’en emparer comme outil de développement culturel, crée une situation originale et potentiellement féconde, une véritable situation alternative... 

Accéder à la fiche détaillée

- Slimane Raïs. Une éthique relationnelle. Découverte d'un artiste plasticien 
En direction d’un  public non spécialisé et en situation de découverte de l’art contemporain.

 - La résidence d'artistes plasticiens . Une pratique, une éthique.

-Les illusions d'optique de l'éducation artistique.
Pour une coéducation artistique ?
Développer l’éducation artistique dans le champ scolaire est indispensable et reste encore un chantier largement à poursuivre. Nul n’en disconviendra ( ?). Mais il se peut que cette louable ambition soit plutôt inopérante si elle ne s’inscrit pas, aussi, en synergie avec les autres partenaires de coéducation qui entourent l’enfant : la famille d’abord mais aussi le champ socioculturel que l’enfant est susceptible de fréquenter. Dans ce triangle vertueux, le dispositif périscolaire peut être le bon activateur d’une éducation artistique pérenne qui épanouit l’enfant globalement et non pas seulement l’élève.   

 

B : FORMATIONS ET INTERVENTIONS AUPRES DES ELUS DES COLLECTIVITES LOCALES
OU DES PROFESSIONNELS DE L'ACTION SOCIALE ET CULTURELLE

 

EN DIRECTION
DES PROFESSIONNELS DE L'ACTION SOCIALE OU CULTURELLE

 

Retour en haut de page

 

FORMATION PROFESSIONNELLE

ACTION SOCIALE & ACTION CULTURELLE …
Et pourquoi pas avec l’art contemporain…

En direction des professionnels de l’Action sociale et de l’action culturelle
Des Villes, CCAS, Départements et associations..

Si l’on veut engager une action sociale ayant une dimension culturelle et inversement… une action culturelle ayant une dimension sociale, l’art contemporain (les arts plastiques actuels), pourtant souvent considéré comme élitiste, peut être un outil étonnant.
L’insertion des arts visuels actuels dans un projet social peut paradoxalement s’avérer pertinent.
OBJECTIFS
 -  Favoriser la formation de professionnels insérant ou souhaitant insérer l’art contemporain dans leurs pratiques
PUBLIC VISÉ
Professionnels de l’action sociale et de l’action culturelle :

- Assistants sociaux, éducateurs, animateurs, et professionnels intéressés par l’insertion de l’art contemporain dans leur action sociale.  
- Acteurs culturels, plasticiens, médiateurs culturels,…
INTERVENANT
Alain Livache est consultant en ingénierie culturelle pour l’art contemporain et commissaire d’expositions. Il dirige La Forge - Agence de développement culturel pour l’art contemporain.

 

 

 

 

 

 

 

TELECHARGEZ LA PLAQUETTE

EN DIRECTION ...
DES PROFESSIONNELS DU PATRIMOINE ET DES ACTEURS ARTISTIQUES

 

Retour en haut de page

 

FORMATION PROFESSIONNELLE

PATRIMOINE ET ART CONTEMPORAIN
Quand le passé tutoie le présent (et vice versa !)

En direction des professionnels du patrimoine et des acteurs culturels et artistiques
l’Action sociale et de l’action culturelle  des Villes, Musées, monuments historiques,  Départements et associations..

La relation au patrimoine peut quelquefois confiner au passéisme ou à la nostalgie. L’intervention, au sein du patrimoine, d’artistes engagés dans leur temps est susceptible de tisser un lien vivant entre le passé et notre époque contemporaine. L’art peut ainsi jouer un rôle fécond de transmission, et le patrimoine devenir quant à lui l’activateur d’une démarche de création.  Ce sont ces enjeux que cette formation propose d’explorer.

OBJECTIFS
 - Favoriser la formation de professionnels souhaitant mettre en relation l’art contemporain avec le patrimoine, en en maitrisant les enjeux.
PUBLIC VISÉ
Professionnels du patrimoine et acteurs des sphères culturelles et artistiques

INTERVENANT
Alain Livache 

 

 

 

 

 

 

TELECHARGEZ LA PLAQUETTE

Intervention en direction des élus des collectivités locales

 

metro-nyc-niala-ehcavil-20
NYC. 2009 - 2016. Niala Ehcavil. (c) La Forge

 

 

voyages d'étude

les-antonymes-niala-ehcavi
LES ANTONYMES--Niala-Ehcavil - 2013 - (c) La Forge

Retour en haut de page


QUELLE PLACE POUR LES ARTS PLASTIQUES AU SEIN D'UNE POLITIQUE CULTURELLE ???

Les élus des collectivités locales ne sont pas sensés être spécialistes de tous les aspects et contenus artistiques qui composent une politique culturelle cohérente.  La Forge propose d‘étayer leurs réflexions (et celles de leurs partenaires locaux) sur les enjeux des arts pastiques dans la cité et le territoire.
Les éléments ci-dessous sont indicatifs des contenus pouvant être abordés. C’est surtout à partir de l’écoute du contexte et des besoins exprimés que des contenus « sur mesure » sont élaborés.

Contenus de base
-Qu’est que l’art contemporain ? Les éléments essentiels pour comprendre de quoi il s’agit . (2 demi journées)
-Construire une politique culturelle pour l'art contemporain. Cadre général : opportunité, méthodologie, stratégie, options, partenaires. (2 demi journées)
-L’art contemporain est-il réservé à une élite ? mérite-t-il d’être populaire ? (1 demi journée)
- La pratique culturelle de l’art contemporain …  facteur de réduction des inégalités d’accès à la culture. (2 demi journées)
- Structurer le paysage local entre tenants des arts plastiques traditionnels et tenants de l’art contemporain. Dépasser les vaines oppositions. Elaborer pour chacun des réponses appropriées. (2 à 4 demi journées)

- Construire un dispositif de résidence d’artiste plasticien ancré dans le tissu social du territoire. (2 demi journées)
- La problématique des arts plastiques au sein du dispositif périscolaire. (2 demi journées)

VOYAGES D'ETUDE
Il existe, souvent dans une relative proximité géographique, des expériences passionnantes de projets, dispositifs et lieux consacrés à l'art contemporain*.
La Forge propose d'organiser des mini voyages d'étude pour les élus et leurs agents vers ces exemples susceptibles d'étayer leurs réflexion. 
Il s'agit de concocter "sur mesure" des visites, choisies en fonction de problématiques particulières. Visites, mais aussi rencontres avec les responsables et élus liés à ces lieux. 

*Centres d'art contemporain, mais aussi dispositifs de résidences d'artiste, structures intervenant dans le champ social, ateliers d'artistes, projets en milieu rural,, ..., ... 

 

C : FORMATIONS ET INTERVENTIONS AUPRES DE L'EDUCATION POPULAIRE

Formations et interventions auprès de l'éducation populaire

mounir-fatmi-tchechenie-2
Mounir Fatmi. Tchéchénie. 2000. Exposition Arteppes 2000.

 

Retour en haut de page


Dans le paysage culturel actuel, la place des structures socioculturelles est potentiellement originale et pertinente.
Les structures socioculturelles issues de l’éducation populaire disposent d'un savoir-faire irremplaçable, de compétences originales, et somme toute d'un cadre théorique qui peut encore et à nouveau, répondre aux enjeux d'une action culturelle de qualité.  

Les structures socioculturelles restent aujourd’hui l’une des dernières passerelles ayant encore le lien et la relation avec l’ensemble d’un territoire, avec la diversité des  populations des quartiers, des bourgs, des villages et des zones rurales. Tant bien que mal peut-être, mais néanmoins souvent avec pertinence.

L’éducation populaire peut devenir ou redevenir de plus en plus un interlocuteur potentiel pour les centres d’arts, les musées, les artistes, les collectivités locales et les ministères.
Elle le peut, pour peu que la place de l’art au sein du projet associatif soit bien identifiée, pour peu que l’ambition de qualité artistique soit présente et que le souci d’être un espace alternatif pour partager la culture soit inscrit dans ses objectifs. Plus que jamais peut-être  la démarche d’un Jean Dasté ou d’un Jean Villard reste une référence vivante.
Le champ culturel et le champ socioculturel souvent s’opposent et s’ignorent. La Forge possède l’expérience professionnelle des deux « secteurs » et propose d’aider à leur rapprochement.
La Forge propose notamment des moments de réflexion et de formation en direction des élus et professionnels de l’éducation populaire.

Les éléments ci-dessous sont indicatifs des sujets  pouvant être abordés. C’est surtout à partir de l’écoute du contexte et des besoins exprimés que des contenus « sur mesure » sont élaborés.

Contenus de base 

- L’éducation populaire peut-elle se passer d’une relation étroite avec la pensée et l’art de son temps ? (1 module de  2 heures30)  
-Qu’est que l’art contemporain ? Les éléments essentiels pour comprendre de quoi il s’ agit . (1 module de  2 heures30)  
- Commet l’art contemporain peut être un véritable facteur de réduction des inégalités d’accès à la culture. (1 module de  2 heures30)  
- L’art contemporain au sein du projet associatif : , un outil passionnant pour muscler notre aptitude à la tolérance et à l’innovation. (1module de  2 heures30)  

 

D : ENSEIGNEMENT. INTERVENTION EN UNIVERSITES

 

 

gd-fleche-verte
Vers les cursus d’ingénierie culturelle, de médiation culturelle, d’hypermédia et d’art contemporain.

Problématiques de la médiation culturelle, de la phénoménologie de la réception de l’art contemporain par les publics et de l’inscription de l’art dans le champ social.

Si l’action culturelle doit prendre appui sur la qualité intrinsèque des œuvres proposées au regard des publics, cette donnée ne suffit cependant pas à créer une véritable rencontre entre l’art contemporain et ces publics. Car toute action culturelle provient d’un environnement politique, social et économique ou pour le moins s’y confronte.
En ceci, l’art contemporain en est un exemple particulièrement révélateur.
Un projet artistique se situe dans un contexte particulier : si l’on souhaite le situer dans une démarche de « développement culturel durable », il convient alors, en amont, de mettre en lien et en perspectives les différents facteurs en présence.

Thèmes abordés 

- Qu’est ce que l’art dit … contemporain ? (contours, repères historiques, médiums,…)
- Phénoménologie de la réception de l’art contemporain par les publics
- Enjeux politiques et institutionnels de l’ingénierie culturelle en matière d’art contemporain.
- Approche des paradoxes entre « élitisme », « médiation culturelle » et développement d’actions de sensibilisation à l’art contemporain « pour tous ».
- Connaissance et place des publics dans la conception du projet.
- Enjeux, grandeurs et limites de l’éducation artistique.
- Méthodologie d’approches des contextes favorisant la réussite de manifestations d’art contemporain en milieux urbains ou ruraux.

Objectifs 

- Percevoir les différents enjeux des montages de projets d’art contemporain.
- Mettre en lien, dans un contexte particulier, des orientations de politique culturelle avec des objectifs artistiques.
- Connaître la réalité des publics face à l’art contemporain.
- Situer les différents partenaires entrant en jeu.
- Créer un lien entre une réflexion de fond et des situations concrètes.

Les interventions se structurent selon plusieurs modes :
-  Apports théoriques et débats
- Illustrations à partir d’exemples précis de manifestations
-  Présentation et analyse de politiques culturelles territoriales pour l’art contemporain
- Propositions méthodologiques
- Remise de textes de références.
- Contrôle continu  par une mise en situation virtuelle

Ces contenus peuvent être modifiés, réorientés, complétés ou réinventés selon le cursus de formation concerné.

Retour en haut de page


 

gd-fleche-verte
Vers tous cursus.
L’art contemporain comme  une gymnastique intellectuelle de tolérance.


De l’approche de l’art contemporain comme confrontation à l’innovation, au dérangement et à l’inconnu...

L’art contemporain n’est pas un mouvement d’art, ni un label de qualité. Sa caractéristique principale est qu’il est une activité de recherche, d’expérimentation et de remise en question de ce qui apparait « convenu ».
L’art  contemporain, à travers les œuvres qui le constituent,  participe au remugle de nos émotions, de nos pensées, de nos utopies et de nos intelligences. Il s’intègre à la fonction de l’art et se situe bien sûr au cœur du champ esthétique bien sûr. (au sens large du terme). Force est de constater que la fréquentation de l’art contemporain crée souvent chez le spectateur une gène, une difficulté et un sentiment d’échec. 
Car, de manière collatérale aux contenus intrinsèques des œuvres,  découvrir l’art contemporain, c’est  pour son spectateur faire appel  aux muscles de sa tolérance, de l’accueil de l’innovation et de l’ouverture d’esprit. Autant de muscles que notre société a bien souvent tendance à atrophier.
Or, dans n’importe quel cursus d’enseignement, cette gymnastique là est essentielle pour favoriser la réussite des projets créatifs et de recherche des étudiants. La capacité à admettre et explorer l’innovation, la capacité à accueillir le bousculement de nos idées reçues et la capacité à transgresser des codes et langages traditionnels sont des atouts déterminants pour s’inscrire de manière active (et citoyenne) dans notre monde contemporain.

C’est dans ce sens qu’Alain Livache met en œuvre ce cursus de gymnastique intellectuelle, en prenant appui sur la découverte de l’art contemporain, dont on sait qu’elle s’accompagne très fréquemment d’incompréhension, de scepticisme, voire même de rejet.
L’intervention est donc une découverte culturelle de ce champ artistique permettant  à chacun d’exercer son ouverture d’esprit et de créativité.
L’intervention s’adresse donc à n’importe quelle filière,  en sciences humaines, sciences, technologiques , commerces,…,…

Retour en haut de page


Alain Livache  professeur vacataire  de 2006 à 2015, au sein du cursus Hypermédia et communication, (IAE Université de Savoie).